Bicarbonate de soude : un désherbant naturel

Comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude rend déjà de fiers services en cuisine, pour entretenir votre intérieur et même comme allié cosmétique. Mais l’avez-vous déjà utilisé au jardin ? Le bicarbonate de soude est en effet un excellent substitut au glyphosate, substance chimique potentielle cancérigène qui est présente dans bien des désherbants industriels. Le bicarbonate de soude, lui, a bien plus d’atouts que d’inconvénients… !

Comment désherber avec bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate de soude est-il un désherbant naturel efficace ?

Le bicarbonate de soude, aussi appelé bicarbonate de sodium ou carbonate monosodique, est vendu sous forme de poudre blanche légèrement granuleuse. Très utilisé par l’agriculture biologique, c’est une substance issue de minéraux. Il remplace avec succès des herbicides et pesticides.

L’application du bicarbonate de sodium est très simple et deux possibilités s’offrent à vous :

– verser directement le bicarbonate de soude sur les endroits à désherber. Une à deux fois par an, idéalement au printemps et/ou en automne, c’est largement suffisant.

– arroser les mauvaises herbes (sur les parties aériennes) avec un mélange eau/bicarbonate. Comptez un litre d’eau – idéalement de l’eau bouillante, au-delà de 125° – pour environ 70 g de bicarbonate.

Désherber avec du bicarbonate de sodium

À noter : quelle que soit la méthode choisie, retenez surtout qu’il faut respecter le dosage maximal : 20 g de bicarbonate de soude (soit une grosse cuillère à soupe) pour 1 m².

Même en respectant ce dosage maximal, le bicarbonate de soude est très efficace pour désherber. Personnellement, je le trouve très performant pour désherber les terrasses, les allées pavées ou encore les allées de graviers. Saupoudrez légèrement les mauvaises pousses, et c’est bon !

S’il pleut peu après cette application, pas de panique : la pluie va accélérer la dissolution du bicarbonate et son effet sur la plante. Par contre, en cas de grosse pluie, l’eau va diluer le produit et le rendre trop peu efficace… D’où l’intérêt de l’utiliser au printemps, saison durant laquelle les averses sont relativement clémentes !

Bicarbonate de soude, ou sel ? Lequel choisir ?

Nous avons déjà parlé du fait que le sel était le PIRE désherbant naturel et qu’il appauvrissait la terre. Le bicarbonate de soude est lui aussi un type de sel, mais il n’a pas les effets destructeurs du sel.  Fait essentiellement de craie, le bicarbonate de sodium est biodégradable.

Le bicarbonate de soude est plus efficace que le sel et beaucoup moins dangereux pour les sols

Préférer le bicarbonate de soude au sel, c’est donc adopter une attitude responsable et écologique. C’est aussi permettre à votre jardin ou à votre extérieur de voir l’avenir avec optimisme, ce qui n’est pas le cas lorsque l’on désherbe avec du sel…

Attention : il ne faut pas confondre le bicarbonate de soude et la soude caustique. Le second produit cité est très corrosif et pour le moins dangereux à utiliser, qu’il soit sous sa forme liquide ou sous sa forme solide.

Donc le bicarbonate de soude, c’est sans risque ?

Comparé au sel, les risques du bicarbonate de soude pour l’environnement sont beaucoup moins importants.

Cependant, il faut bien garder à l’esprit que le bicarbonate de soude est un sel. Comme tous les sels, s’il est trop concentré (au-delà de 1%), il devient phytotoxique, c’est-à-dire nuisible pour les végétaux. C’est bien l’objectif poursuivi lorsque l’on désherbe, me direz-vous ! Il reste que le bicarbonate ne fait pas de différence entre ce que vous considérez comme une mauvaise herbe et une bonne. Il faut donc l’appliquer avec modération, en respectant le dosage maximal qui est de 20 g/m², sans quoi le bicarbonate peut tout brûler sur son passage.