Comment enlever les mauvaises herbes ?

Il existe de nombreuses techniques pour enlever efficacement les mauvaises herbes. Selon la surface à traiter et selon le temps que vous pouvez consacrer au désherbage, vous trouverez ici les différentes méthodes et tous nos conseils pour bien désherber !

Le désherbage manuel

Un désherbage sélectif et efficace

Désherber à la main est une technique qui présente plusieurs avantages. Il s’agit avant tout d’abord d’un désherbage qui se veut sélectif et précis. Pas question d’endommager les autres plantes : en désherbant à la main, vous allez pouvoir désherber uniquement les mauvaises herbes.

Désherber à la main est une méthode propre et efficace

Le désherbage manuel permet aussi de connaître précisément les mauvaises herbes éliminées et également de vérifier que la racine de l’adventice est elle aussi arrachée. C’est d’ailleurs la seule méthode de désherbage qui permet d’être certain que la plante ne repoussera pas !

Propre et écologique

Notons aussi que le désherbage à la main est sans aucun doute la technique la plus propre qui soit ! Pas de désherbant, pas d’agression de la terre et finalement aucune violence faite à l’écosystème du sol. En effet, les micro-organismes présents dans votre parcelle font la richesse, la fertilité et l’intérêt de votre sol. Le désherbage manuel ne détruit pas ses indispensables organismes. Votre terre reste fertile et vous pourrez planter les végétaux désirés.

Rappelons que l’utilisation de désherbants, même de désherbants naturels, appauvrit généralement le sol et peut même, à terme, le rendre complètement stérile.

Des outils pour simplifier le désherbage manuel

Alors oui, me direz-vous, tout cela est bien beau, écolo, efficace… mais le désherbage manuel, c’est dur et pénible ! Oui… mais non ! Le désherbage manuel a beaucoup évolué et il existe aujourd’hui des outils qui le rendent bien moins contraignant. Voilà donc de quoi rassurer ceux qui se voient déjà les deux genoux dans la terre, à se faire mal au dos ! Avec de bons outils, idéalement adaptés à vos besoins, le désherbage manuel ne sera plus une corvée !

De bons outils rendent le désherbage bien plus aisé !

Il existe de très nombreux outils pour faciliter le désherbage manuel : on citera par exemple le couteau désherbeur, un objet à lame épaisse qui sert à « soulever » la plante avec les racines. Idéal pour les massifs de fleurs ou pour les petites surfaces ! On peut également penser à l’arrache mauvaise herbe, outil qui permet cette fois-ci de déraciner rapidement une mauvaise herbe sans se courber !

Les désherbeurs thermiques

Pour de plus grandes surfaces

Le désherbage manuel a cependant ses limites, notamment lorsqu’il s’agit de désherber de plus grandes surfaces. Pour conserver les avantages écologiques et l’efficacité du désherbage manuel, il existe une solution, adaptée à des surfaces plus étendues : le désherbage thermique.

La chaleur produite par un désherbeur thermique brûle la mauvaise herbe en profondeur

En pratique, le désherbage thermique consiste à appliquer une source de chaleur importante sur une mauvaise herbe afin de « brûler » la plante jusqu’à la racine. Le choc thermique produit va en fait tuer le végétal ; ce dernier va ensuite se désagréger et disparaître quelques jours après le choc.

Précis & écologique

L’application d’un désherbeur thermique pour éliminer les mauvaises herbes est très facile. L’efficacité du choc thermique produit est d’autant plus intéressant que ces appareils vous permettent d’être particulièrement précis. Vous allez pouvoir cibler précisément les mauvaises herbes à enlever sans abîmer les végétaux que vous désirez garder et cela grâce à la buse qui se situe au bout du désherbeur thermique.

En fait, le désherbage thermique est aussi écologique que le désherbage manuel : vous n’affectez pas la terre et vous ne vous attaquez qu’aux mauvaises herbes ciblées ! En d’autres termes, vous désherbez sans jamais avoir d’impact sur votre sol : toutes les techniques de désherbage ne peuvent pas en dire autant… Reste que par rapport au désherbage manuel, vous utilisez de l’énergie, ce qui rend cette méthode moins écoresponsable. Cela reste néanmoins une excellente alternative à l’utilisation des désherbants, très nocifs pour la planète.

Désherbeur thermique électrique ou gaz ?

Vous l’aurez compris, le désherbage grâce à la chaleur a de beaux jours devant lui. Reste à connaître les avantages et inconvénients du désherbage thermique électrique et du désherbage thermique au gaz. Voici brièvement les différences entre les deux techniques :

Le désherbage thermique électrique a plusieurs atouts : facilité d’exécution, entretien minimal & un désherbage sans risque, puisqu’il ne produit aucune flamme. Reste que l’appareil doit être branché en permanence, et que le fil n’est pas toujours pratique !

Les désherbeurs thermiques à gaz bénéficient d'une portabilité supérieure aux désherbeurs électriques

Pour les désherbeurs thermiques à gaz, on notera leur excellence portabilité (il n’y a ici, bien sûr, aucun fil) ainsi que la possibilité de l’utiliser par tous les temps. Mais ici, l’entretien est légèrement plus contraignant, tout comme le besoin de « recharger » l’appareil avec des cartouches de gaz.

Quel modèle choisir ?

Le choix d’un tel appareil se fera bien entendu selon vos besoins. Chaque désherbeur, vous l’avez vu, a des atouts et des inconvénients. Notons aussi que ces dernières années ont vu l’apparition des désherbeurs thermiques à vapeur d’eau.

Par habitude, l’équipe de Je-désherbe.com utilise des désherbeurs thermiques électriques, plus légers et moins dangereux que les désherbeurs thermiques qui utilisent le gaz. On citera par exemple le désherbeur électrique Thermoflamm Bio Electro de la marque Gloria. Il s’agit d’un désherbeur de bonne qualité, au prix très correct et qui a le mérite d’être à la fois léger, maniable et précis : nous vous conseillons d’ailleurs de lire notre avis sur cet appareil.

Les désherbants naturels

Naturel… mais pas écolo ?

Attention aux idées reçues qui circulent, sur le web comme ailleurs ! Le terme de naturel ne signifie pas que le produit en question est sans danger pour vous ou pour la terre. Il faut prendre garde à ne pas confondre désherbant naturel et désherbant écologique !

Des désherbants naturels existent, mais il faut les utiliser avec parcimonie

Pour être plus clair, prenons l’exemple du sel. Fréquemment utilisé comme désherbant, c’est bien un produit naturel. Or, le sel, en plus d’être un désherbant de piètre qualité, est un produit très nocif pour votre terre ! Désherber au sel, en plus d’être inefficace, risque de stériliser votre sol, alors attention !

Est-ce vraiment efficace ?

Les astuces de grand-mère sont souvent mis en avant, perçus comme des recettes « naturelles, efficaces et sans risque ». Cependant, on sait aujourd’hui que le désherbage à l’eau de cuisson s’avère finalement peu efficace (mais sans danger pour l’environnement) et que le sel a des effets désastreux sur la terre… Prudence donc avec ces conseils qui, malgré leurs bonnes intentions, n’auront pas les effets escomptés.

Notre Top 10 des désherbants naturels facilitera sans doute votre choix. Sachez que nous privilégions l’utilisation de deux désherbants naturels, à la fois efficaces et sans grand danger pour la terre : le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc.

Le bicarbonate de soude

Biodégradable, le bicarbonate de soude est très utile pour désherber avec efficacité vos allées, ou encore pour supprimer les mauvaises herbes sur votre terrasse.

Le bicarbonate de soude peut être un désherbant très efficace, mais veillez à respecter la dose limite !

Le bicarbonate de sodium est très simple à appliquer puisqu’il suffit de saupoudrer les plantes à éliminer. Il faut juste respecter un certain dosage par m² !

Le vinaigre blanc

Voici un autre incontournable pour désherber : le vinaigre blanc. Attention, il ne s’agit pas d’un produit naturel mais bien d’un liquide industriel.

Utilisé en tant que désherbant (notamment avec des pulvérisateurs), il peut vous rendre de fiers services. Mais attention, sa concentration en acide acétique n’est pas sans risque… !

Ça vous a plu ? Partagez ! 😉