Optez pour un désherbeur thermique !

Est-ce vraiment efficace ?

Le désherbage thermique est une technique assez récente pour désherber le jardin et combattre les mauvaises herbes.  Cela regroupe plusieurs méthodes : le désherbage thermique à flamme directe, électrique, à infrarouge et à eau chaude.

Cette méthode est plébiscitée depuis plusieurs années car elle a le mérite d’être bio, efficace et précise. Retour sur les vertus du désherbage thermique ! 😉

Descriptif rapide du désherbage thermique

Cela consiste à chauffer les plantes indésirables  pour les tuer. La chaleur radiante produite par la source mobile de l’appareil va déclencher un choc thermique, les cellules végétales vont alors éclater et les mauvaises herbes vont être détruites.  Au contact de l’appareil, les cellules apicales des mauvaises herbes sont anéanties et la plante va se dessécher.  Le désherbage thermique peut avoir un effet jusqu’à dix centimètres de profondeur : on peut donc dire que votre désherbeur thermique attaque la plante en profondeur !

Le désherbage thermique est une méthode de désherbage qui consiste à chauffer les mauvaises herbes pour les éliminer.

Il ne faut pas brûler mais bien simplement chauffer les mauvaises herbes sinon le principe de choc thermique n’est plus efficace, et vous risquer de voir les plantes cicatriser et repousser à nouveau.  Ainsi, il suffit de ne pas trop insister sur la plante en question en passant un simple coup de chaud à une dizaine de centimètres  pour abîmer ses tissus.  En effleurant les végétaux, quelques secondes suffiront alors à créer le choc thermique et ramollir les plantes nuisibles.

Un choc thermique destructeur

Revenons en détails sur ce qu’il se passe une fois que la plante a subit ce choc thermique…

L’eau présente dans la mauvaise herbe s’évapore tandis que les protéines qu’elle contient sont dénaturées, celles-ci se mettent à coaguler, passant d’un état liquide à plus ou moins solide, la photosynthèse est alors stoppée : la plante ne reçoit plus les rayons du soleil. Son cœur, en quelque sorte, cesse donc de battre.

L’effet du désherbage se remarque seulement quelques heures après, les mauvaises herbes (aussi appelées adventices) seront complètement desséchées en quelques jours.

Mode d’emploi !

Le procédé du désherbage thermique se réalise généralement au printemps lorsque les mauvaises herbes sont encore de jeunes pousses, au stade dit « plantule », ou à l’automne pour éliminer tout autre départ de végétation (causé, la plupart du temps, par les graines apportées par le vent ou les oiseaux). Il faudra renouveler l’opération à plusieurs reprises pour épuiser les cellules des adventices. Pour les mauvaises herbes les plus coriaces, comme le lierre ou le chiendent, il faudra répéter l’action dix à quinze jours après la première application. Pour un résultat optimum, le désherbeur thermique devra être passé une à deux fois pendant la saison concernée.

Pour effectuer le désherbage thermique, il suffit de chauffer les plantes concernées en balayant la zone concernée sans vous attarder trop longtemps à un endroit. Au début, pour prendre la main, nous vous conseillons de vérifier que la chaleur produite a été suffisante pour s’attaquer aux feuilles (ou aux autres parties aériennes de la plante). Pour ce faire, pressez la feuille entre le pouce et l’index : si votre vitesse d’application est bonne, vous verrez apparaître une empreinte verte foncée. C’est gagné : la mauvaise herbe est en train de mourir.

Comptez une moyenne de 8 passages la première année puis 3 à 4 passages les années suivantes.  Aussi, il est préférable d’ôter les plantes mortes  afin qu’elles ne nourrissent pas le sol en matière organique. Ces réflexes, bien appliqués, permettront donc de réduire l’installation de plantes dites « spontanées ».

Un désherbage écolo & naturel

Le désherbage thermique est une véritable alternative au désherbage dit « chimique ». Solution préventive et curative, le désherbage thermique permet d’éliminer les mauvaises herbes tout en respectant l’environnement.  Le désherbeur thermique va traiter de façon durable une parcelle.

Le desherbage thermique est la méthode la plus écologique et naturelle pour désherber facilement et durablement. Elle respecte l'environnement et la santé des jardinniers.Cette technique permet de diminuer l’usage de produits chimiques et autres herbicides qui représentent un réel danger pour la santé des utilisateurs pour se diriger vers des traitements du sol plus naturels. Utilisé dans les jardins et zones urbaines, le désherbeur thermique ne présente pas de danger pour la santé publique et l’environnement. Son utilisation ne pollue pas la terre, les sols, l’eau et l’air, malgré la faible émission de CO2 des modèles utilisant le gaz, il n’y a pas de répercussion directe. En fait, grâce à votre désherbeur thermique, vous n’utiliserez plus de désherbant ! Après plusieurs saisons, cela peut représenter de réelles économies : en plus, vous allez gagner du temps pour soigner votre jardin…

On notera que cette technique de désherbage connaît un regain d’intérêt depuis les années 1980 et le développement de l’agriculture biologique. En effet, les pesticides étaient utilisés en masse et de façon abusive ; cela  a créé une augmentation des produits chimiques dans la nappe phréatique et les agriculteurs ont cherché des alternatives pour ne plus détruire la richesse de leurs terres.

Performance & efficacité

Le désherbeur thermique est un appareil utilisé par les jardiniers particuliers mais, et c’est la preuve de son efficacité, par un public professionnel.

Les collectivités, dans une démarche de contrôle de la végétation spontanée, utilisent ce procédé pour entretenir les villes et villages. Les lieux publics sont soumis à un traitement naturel. Cela permet notamment aux cours d’écoles d’éviter toute intoxication. Et puis, il faut bien le dire, c’est bien plus rapide et efficace que les désherbants !

Rappelons aussi que le désherbage thermique est utilisé dans l’agriculture biologique, sur les parcelles des exploitations maraichères par exemple. Le procédé est également largement utilisé puisqu’il s’utilise par tous les temps.  Attention tout de même aux zones sujettes aux incendies, de type arides ou très sèches : retenons finalement qu’on ne désherbe pas en été, surtout avec un désherbeur thermique !

On notera que cette technique de désherbage connaît un regain d’intérêt depuis les années 1980 et le développement de l’agriculture biologique. En effet, les pesticides étaient utilisés en masse et de façon abusive ; cela  a créé une augmentation des produits chimiques dans la nappe phréatique et les agriculteurs ont cherché des alternatives pour ne plus détruire la richesse de leurs terres.

Pour que désherber ne soit plus un calvaire !

Le desherbeur thermique permet de ne plus sarcler les mauvaises herbesLe succès de désherbage thermique est aussi dû à son confort d’utilisation.

Le désherbeur thermique permet d’enlever les mauvaises herbes sans fournir d’effort particulier. Contrairement aux méthodes manuelles ou chimiques, ce type d’appareil permet à l’utilisateur de ne pas se pencher ou ne pas avoir à creuser.

De par sa prise en main, l’outil de jardinage est facile et confortable. On notera aussi sa maniabilité grâce au poids plume des plus petits appareils (environ 1 kilo). Les alliages récents, notamment avec l’aluminium, permettent un confort et une prise en main optimales.

Bye-bye le sarclage, les genoux dans la terre et le dos en compote ! Avec un désherbeur thermique, vous préservez votre terre (c’est écolo) mais vous prenez également soin de votre corps : et ça aussi, ça compte !

Y’a t-il des risques ?

Utiliser un désherbeur thermique permet de limiter la manipulation de produits chimiques et toxiques. L’appareil, composé d’une longue tige et d’une poignée ergonomique, permet aussi d’éviter tout risque de brûlure.

Des mesures de prévention, qui font simplement recours au bon sens, devront être respectées :

  • Vérification de l’état du matériel : bouteille, fixation, date du flexible…
  • Vérification de l’état du sol
  • Être vigilant avec la chaleur ou la flamme
  • Ne pas utiliser l’appareil trop près de façades, vitres, véhicules ou matières plastique/bois
  • Veiller à fermer le robinet du brûleur

Les différents brûleurs thermiques

Comme nous l’expliquions au début de cet article, il existe plusieurs modèles de désherbeur thermique. On distinguera deux familles bien distinctes : à gaz et électrique.

Les désherbeurs thermiques à gaz

Les désherbeurs thermiques à gaz fonctionnent avec une bouteille de gaz et une lance qui vont produire la chaleur, soit par un système à flamme soit par infrarouge. C’est ce type de désherbage thermique qui est le plus répandu. Tracté ou porté, les désherbeurs thermiques à gaz peuvent aussi être utilisés avec un chariot. Efficace et abordable, c’est l’outil idéal pour une utilisation ponctuelle !

Le désherbeur thermique à gaz fonctionne avec un bouteille de gaz

Les désherbeurs thermiques électriques

Les désherbeurs thermiques électriques sont des modèles plus récents. Ils ne produisent pas de flamme, c’est la chaleur produite par une résistance parcourue par un courant électrique qui crée le choc thermique. Le désherbeur thermique électrique se compose d’une résistance, d’une buse, d’une tige et d’un cordon d’alimentation à brancher sur une prise domestique.

Le désherbeur thermique électrique fonctionne grâce à une résistance et n'émet pas de flamme

Comment BIEN choisir son désherbeur thermique ?

Le choix du désherbeur thermique se fait selon plusieurs critères techniques mais il DOIT avant tout correspondre à votre mode de vie et vos habitudes en matière de jardinage. Aussi, si vous avez craqué pour le système du désherbage thermique, c’est que vous pensez (un peu) à la planète et que vous aimez que votre jardin soit clean !

Electrique ou à gaz ?

Les deux types de désherbeurs sont différents sur quelques points :

Le désherbeur thermique à gaz

  • Est complètement portatif, il peut être utilisé partout sans contrainte particulière.
  • Peut être utilisé sans se soucier des conditions météorologiques.
  • Rejette une fine dose de C02.
  • Nécessite un espace de stockage pour la bouteille de gaz.
  • Doit être manipulé avec précaution.

Notre avis complet et notre test sur les désherbeurs thermique au gaz

Le désherbeur thermique électrique

  • Doit être relié en permanence à l’alimentation.
  • Peut s’avérer plus sécuritaire. En effet, il ne produit pas de flamme, il n’y a donc pas de risque de brûlure.
  • N’a pas besoin de maintenance. Inutile de vérifier s’il reste encore du gaz dans la cartouche puisque ce dernier fonctionne grâce à l’électricité !
  • Ne peut pas être utilisé par temps de pluie, et on comprend pourquoi !
  • Consomme uniquement de l’électricité.
  • Est facile à ranger et peu encombrant.

Notre avis complet et notre test sur les désherbeurs thermique électriques

Un désherbeur, une surface

Désherber avec un modèle thermique à gaz pour tuer toutes mauvaises herbes d'une terrasse

Chaque désherbeur se distingue par des caractéristiques techniques bien précises : la longueur du manche, la maniabilité de la poignée, la portabilité de l’appareil, taille du réservoir, la consommation en énergie… Mais c’est, dans un premier temps, la zone à traiter qui compte !

On privilégiera les désherbeurs thermiques à gaz pour traiter les allés, pavés, terrasses, bordures et autres sols dallés ou à graviers. Si la surface à traiter est étendue, il est conseillé de choisir un modèle muni d’un système de portage, soit avec sac à dos soit avec chariot.  Le sac à dos permettra d’atteindre des zones étroites tandis que le chariot permettra de traiter rapidement et de façon élargie toute une zone.

Le désherbeur thermique infrarouge permettra d’être précis. En effet, seule la zone de rayonnement sera désherbée, il faudra passer sur chaque adventice pour qu’elle soit traitée efficacement.  Privilégiez son utilisation si vous n’avez pas beaucoup de mauvaises herbes à éliminer dans votre allée et si vous privilégiez l’efficacité et la précision.

Nous vous conseillons de traiter votre potager et vos massifs de fleurs avec un désherbeur thermique électrique. Son bec en forme de cloche permet de bien cibler la plante que l’on souhaite éradiquer.

À noter que les collectivités utilisent aussi des désherbeurs thermiques à mousse chaude pour les grandes surfaces planes (comme les bords de route) et  les désherbeurs thermiques à vapeur d’eau pour les pelouses et autres parterres de fleurs.

Pour quel type de mauvaise herbe ?

Le désherbeur thermique s’utilise pour les plantes annuelles (chardon) comme pour les plantes vivaces (ronce, ortie, lierre, pissenlit…).

On distingue deux implantations de ces mauvaises herbes : celle qui forment un tapis (trèfle, ronce) et celles qui ont de larges feuilles (pissenlit, chardon). Pour les premières plantes indésirables, nous vous conseillons d’utiliser un désherbeur thermique infrarouge pour sa précision et (surtout) pour ne pas griller toutes les plantes aux alentours. Pour les plantes les plus « épaisses », mieux vaut utiliser un désherbeur thermique électrique et/ou à vapeur et traiter rapidement la plante avant qu’elle ne grandisse.

Les pissenlits sont des mauvaises herbes qui pourront être éradiquées avec un désherbage thermique électrique

Aussi, on privilégiera certains modèles selon le niveau de croissance de la mauvaise herbe.

On recommande d’utiliser les désherbeurs thermiques à gaz, à flamme directe ou infrarouge, pour des plantules au stade de 2/3 feuilles.

Les plantes les plus évoluées, au stade de 3/5 feuilles, devront être traitées avec un désherbeur thermique électrique, à vapeur d’eau ou à mousse.

Quel modèle choisir ?

Le TOP du TOP

Après avoir défini les principaux critères de sélection, la rédaction a finalement décidé de vous présenter le modèle Gloria Thermoflamm Bio Electro et on vous explique pourquoi en 10 points !

Le désherbage thermique électrique est facile et pratique à utiliser

  1. Vive l’électricité !

Ce désherbeur thermique est électrique et donc (quasiment) 100% bio. Il crée le choc thermique grâce à son moteur de 230 Volts et sa puissance de 2000 Watts, en quelques secondes les vilaines herbes auront desséchées.  Sa consommation est peu énergivore.

  1. Un poids plume

Son poids de 1.6 kilos le rend pratique d’utilisation, il est si léger que l’on ne croit pas avoir un appareil si efficace entre les mains.

  1. Simple d’utilisation…

Pas besoin de lire la notice pendant une demi-heure, ce désherbeur a une prise en main très rapide. En effet, il suffit de le brancher, d’appuyer sur le bouton, d’attendre quelques secondes et  il est prêt à fonctionner.  De plus, il est facilement maniable avec sa poignée de guidage.

Une canne assez haute pour ne pas se fatiguer, pas besoin de cartouche de gaz… C’est parti pour faire le tour de la maison !

  1. …et sans risque !

Sachez que le désherbeur fonctionne uniquement lorsque le bouton sur la poignée est appuyé. Lorsque l’on relâche le doigt, l’appareil s’éteint automatiquement.

La forme de la buse conique permet d’obtenir une protection optimisée car la chaleur est automatiquement déviée.

  1. Ergonomique

Le désherbeur thermique Thermoflamm Bio Electro Gloria est muni d'un support qui permet à l'appareil de refroidir en toute sécurité

Facile à ranger, il ne prendra pas trop de place dans votre garage (on manque toujours de rangement dans une maison).  L’appareil a été pensé pour ne pas être encombrant et facile de prise en main. On notera la présence d’une poignée ergonomique et d’un support intégré pour poser l’appareil le temps de refroidissement.

  1. Précis

Le modèle Gloria Thermoflamm Bio Electro permet de traiter votre jardin et votre allée de façon très ciblée. On ne constate pas de dégâts aux alentours des plantes sauvages.  La buse conique propulse un jet d’air concentré qui vient directement brûler la mauvaise herbe.  Idéal pour les terrains de petites et moyennes surfaces.

  1. 650 °

Il suffit de rester 6 à 7 secondes sur la mauvaise herbe (8 à 10 secondes si la plante est coriace) pour que le principe soit efficace et que l’appareil crée le choc thermique. Le jet d’air à 650° élimine directement et efficacement la plante ciblée.

  1. Des résultats rapides

Les résultats sont visibles après une ou deux applications. La suppression des mauvaises herbes est rapide et durable. Le système Thermoflamm Bio pénètre en profondeur le sol et atteint les racines des adventices. Les membranes cellulaires des mauvaises herbes sont alors dilatées.

  1. Vous pouvez AUSSI allumer votre barbecue

Le desherbeur électrique Gloria peut aussi allumer un barbecue

Oui, ce désherbeur thermique électrique fait TOUT ! Il est polyvalent et pratique. C’est un brûleur de mauvaise herbe, de charbon de bois et de cheminée.

  1. Zéro traqua… et super rapport qualité/prix

Le désherbeur marche à l’électricité en le branchant à une prise, il n’y a donc pas besoin de manipuler les bouteilles de gaz. La seule chose dont vous avez besoin de vous soucier pendant le désherbage est votre cordon d’alimentation (celui-ci fait 0.2 mètre, ce qui est suffisant). Faites-le bien suivre durant le désherbage.

Notons enfin que le Thermoflamm Bio Electro de Gloria bénéficie d’un prix très avantageux (environ 60€ sur Amazon), ce qui lui confère un très bon rapport qualité/prix !

Ça vous a plu ? Partagez ! 😉