L’eau de cuisson utilisée comme désherbant

Je me souviens que, petit, je voyais ma mère sortir avec sa casserole d’eau fumante et la verser sur la terrasse, essentiellement sur la mousse. Sans bien comprendre, j’assistais en fait à un désherbage en direct ! Retour donc sur cette méthode très simple et naturelle : le désherbage à l’eau !

L’eau chaude comme désherbant : comment ça marche ?

Le désherbage à l’eau chaude est très simple : le but est de provoquer un choc thermique à la plante. Ce choc va faire éclater les cellules des végétaux : c’est un véritable coup de chaleur qui va en fait tuer la plante.

L'eau bouillante, un désherbant naturel

En pratique donc :

  • Chauffez de l’eau à une température supérieure à 125°.
  • Versez cette eau directement sur les végétaux ciblés.
  • La plante ne va pas résister au choc thermique. Ses parties aériennes vont progressivement noircir sous un à deux jours et la plante va disparaître.

Ce désherbage est donc tout à fait naturel et sans danger pour la terre. Pour que la zone traitée soit parfaitement désherbée, il est conseillé d’appliquer de l’eau chaude 3 à 4 fois par an.

Un désherbage à l’eau chaude à la casserole ?

Une température de 125° n’est cependant pas facile à atteindre à la casserole. Le temps de la retirer du feu et de courir jusqu’aux mauvaises herbes, la température de l’eau va baisser très rapidement, pour avoisiner plutôt les 100° ! Alors l’eau de cuisson des pâtes ou des patates, est-ce efficace ?

La vérité, c’est que l’eau de cuisson de ce type de féculents contient de l’amidon. Plus la teneur en amidon est forte, plus le « pouvoir désherbant » de l’eau chaude va être intéressant. Autrement dit : l’eau de cuisson sera moins chaude que ce qui est recommandé, mais sa teneur en amidon suffira à brûler les végétaux que vous souhaitez désherber.

Le désherbage à l'eau chaude ou l'eau de cuisson peut s'avérer intéressant

Appliquez donc votre eau de cuisson (uniquement pâtes et patates !) sur des petits coins à désherber, idéalement sur des mousses. Cette méthode est en effet difficile à multiplier sur une zone importante ou encore sur des herbes plus coriaces, comme les pissenlits… Alors, l’eau chaude peut-elle vraiment tout désherber ? À la casserole, cela paraît compliqué…

Le must : le désherbage avec un nettoyeur vapeur

Pour des surfaces plus importantes et surtout pour un gain de temps et d’efficacité, le must du désherbage à l’eau chaude, c’est bien sûr le nettoyeur vapeur ! Avec un appareil de ce type, aucun problème pour désherber à plus de 130°. Avec une pression de 4 à 5 bars et une cuve étudiée pour un désherbage efficace, vous serez en possession d’un petit bijou qui vous garantira un désherbage naturel, écolo, et facile.

Le désherbage à l’eau chaude a d’ailleurs l’avantage de pouvoir se faire par tous les temps, à toute époque de l’année (ce n’est pas le cas avec les désherbants phytosanitaires). Ce désherbage a également le mérite de ne requérir aucun entretien et de laisser intact votre sol.